Le bleu des bleuets

Le bleu des bleuets Inspiré d’un succès populaire de la chanson française des années 1900 (poésie d’Edmond Haraucourt et musique de Marcel Legay) , ce titre sera incorporé par Georges Brassens en 1980 dans son répertoire. En évoquant cette poésie mélodique, comment ne pas faire le rapprochement avec la couleur qui marquera l’identité de nos soldats…

La famille de Bonne-Maman

J’ai retrouvé ces photos de la famille de ma grand-mère maternelle. Nous l’appelions Bonne-Maman mais elle s’appelait Germaine Louisgrand. Ses parents étaient pharmaciens à Villefranche-sur-Saône. Bonne-maman était l’aînée et elle avait trois sœurs (Elisabeth, Marie Thérèse et Andrée) et quatre frères (Robert, Jean, Marcel et Pierre) ;  une famille nombreuse comme il y en avait tant…

Lettre à Aurélie

Après la première guerre mondiale, mon grand-père, démobilisé, était entré comme employé de chemin de fer à la Compagnie du Midi. En 1923, il eut l’occasion de partir « occuper l’Allemagne ». Voici un courrier adressé à sa soeur Aurélie, au dos d’une série de 10 cartes postales. Gross Gerau le 2 mars 1923 Chère sœur, Me…

Le métier de modiste

Nous sommes en 1931 à Pau. Ma mère, veuve très jeune, excercait le métier de repasseuse à domicile, et moi je devais travailler aussi pour subvenir à nos besoins. A 12 ans j’avais déjà cette envie dans les doigts, de créer et transformer des chapeaux.  Après avoir passé mon certificat d’études avec succés, je suis…

Lettres de mon grand-père

Mobilisé pendant la guerre de 14-18, mon grand-père écrivait tous les jours à Ernestine, qui devait devenir ma grand-mère. Voici ce qu’il écrivait, en spirale, sur l’une d’entre elles :   Samedi 26 octobre 1918 Ma fiancée chérie, Aujourd’hui le temps n’est pas très beau de sorte que je n’ai pas fait de sortie au grand…

Guerres

Les poilus de 14-18 Jean-Baptiste Mendy, Portu Chipia Jean Baptiste Mendy enchaîna le service militaire et la guerre. Il ne revint chez lui que 7 ans plus tard, il connut l’enfer de Verdun mais souffrit du froid, coupant le pain à la hache, ne se déchaussant pas car les godillots gelaient à ne plus pouvoir…

Mon père, tailleur de pierres à Arudy

A l’âge de 9 ans, mon père est devenu tailleur de pierre, il y  avait beaucoup de carrières sur Arudy. Sur la route d’Oloron, il y a une colline où elles s’échelonnaient. Mon père travaillait dans une carrière tout à fait en haut, la carrière Jeamboue. Ils étaient 3 frères, 2 neveux et 1 ouvrier…

Gong de table Caddetou et Caddetine

Ce gong de table servait dans l’ancien temps à prévenir toute la famille que la soupe était servie. La gravure repésente Caddetou et sa Caddetine, un couple de béarnais dans leur tenue traditionnelle. Caddetou a été créé en 1907 par Ernest Gabard.

L’église St Fructueux

Situation L’église se dresse dans le secteur d’« Errobi » (Nive, en basque), l’un des nombreux quartiers d’Itxassou. Tout comme à Hélette ou à Macaye, elle ne se trouve donc pas au centre de la localité, mais sur une dorsale de 57 m de haut. Entourée d’un paysage de rêve, veillée par des maisons remarquables,…

Quand un curé devient journaliste

A défaut d’être curé de père en fils, on l’était souvent d’oncle en neveu… Ce cycle «familial» de 100 ans que l’abbé Ferreol Robin rompit en 1738 ne l’empêcha sans doute pas d’être un bon fils puisqu’il fit manifestement suivre son père Jean, «maître plus ancien de la maison appelée Dolorteneverria de Saint-Jean-de-Luz», à Villefranque…

Les cépages de Claracq

« Taron, Haron, Maumusson, Viellenave, Balirac et Sadirac nou balen pas las Costas de Clarac » vieux dicton Béarnais qui signifie :  »Taron, Haron, Maumusson, Viellenave, Baliracq et Sadirac ne valent pas les côtes de Claracq ». Au moment de la dernière mise à jour du cadastre viticole en 1956, il y avait encore à Claracq…