L’amicale des sports

L’Amicale des sports fut créée le 12 décembre 1912, c’est donc une des plus anciennes associations du Pays basque. Elle fut créée pour « instruire et former » la jeunesse aux activités sportives. Le football, comme son nom l’indique, était anglais, le rugby balbutiait. On exerçait les jeunes à sauter, lancer, courir… le baron de…

St Pierre d’Irube

Le dragon de Lissague est sans conteste l’animal fantastique le plus connu de la commune. Beaucoup d’auteurs locaux comme Compaigne , Masein, Moreri, Chaho, Vicomte de Belsunce, de Jaurgain, Bailac… ont conté cette légende. Vers l’an 1400, il fut rapporté qu’une bête monstrueuse sortant du flanc de La Rhune, répandait la terreur sur la contrée….

Ciboure

 » Ciboure partage avec Saint-Jean-de-Luz la baie de Socoa, sur le golfe de Gascogne, les deux villes formant la même agglomération. L’entrée de la baie de Socoa, encadrée par les phares de la pointe Sainte-Barbe et de Socoa, était défendue par le fort de Socoa, construit sous Louis XIII et remanié par Vauban. Le quartier…

Les franchissements de la Nive

Chalant Portua C’est le port d‘ltxassou où on chargeait les chalands, en contrebas du camping Hiri Berria et en limite de Cambo. L’étude des lieux montre que c’est le dernier endroit où l’on pouvait naviguer en eau profonde car à 150 m en amont, on trouve les premiers rapides de la Nive. On sait que…

Ayherre

« Ayherre, dans la vallée de l’Arberoue, fait partie de la province basque de la Basse-Navarre. La commune, située dans le bassin versant de l’Adour, est traversée par la Joyeuse et son affluent, le Garraldako erreka, ainsi que par le ruisseau Arbéroue. La commune dispose de deux écoles : l’école élémentaire publique et l’école primaire privée…

La navigation sur la Nive

Villefranque s’étire sur la rive droite de la Nive sur 10 kilomètres. Côté rive gauche, on voit le chemin de halage, aimable promenade de piétons, cyclistes, joggeurs, rollers… Mais il y a 100 ans a peine, ce chemin connaissait un trafic très important. C’est l’axe commercial qui permettait a Pampelune d’accéder a un port :…

Le musée de Koldo

Je suis natif de Bayonne, et, étant petit, j’ai toujours été au bord de l’eau pêcher avec mon père. Un jour, avec un voyage de l’école, on a été à St Jean-de-Luz et on nous a emmenés faire une promenade en mer sur le « Marie-Rose ». Et là, ça a été une révélation, j’ai…

Le chemin de fer

Napoléon III avait doté le Sud-Ouest d’un réseau de grandes voies ferrées. Ce réseau allait être complété dès 1879 par des voies secondaires dans le cadre du plan Freycinet. La ligne dite « pénétrante » Bayonne / St Jean-Pied-de-Port fut déclarée d’utilité publique le 28 juillet 1881 et concédée le 20 novembre 1883 à la…

Le poids public (Bascule) de GER

Comme la plupart des villages, GER possédait son poids public (bascule) au centre du village, face à l’auberge de ma grand-mère. Un bail était signé entre le maire et la personne adjudicataire. Il était déterminé par voie d’adjudication aux enchères publiques, sur une mise à prix fixée par avance (40 francs en 1909). Ce bail…

Ma grand-mère, « porteuse de dépêches » à GER

Cette mission de « porteuse de dépêches » était confiée par la mairie après décision du Conseil Municipal pour un traitement de 600 francs par an (1929). En l’absence de téléphone chez ma grand-mère, une sonnerie était reliée au bureau de poste. Quand un télégramme était arrivé, aussitôt, ma grand-mère se rendait au bureau où…

Histoire d’Arditeya

La villa Arditeya, demeure d’origine de l’EHPAD actuel, s’appelait initialement « Dotezakenia », c’est-à-dire « la maison Dotezac » (la terminaison basque « enia » signifiant « maison de ») du nom de son constructeur, le docteur Albert Dotezac (maire de Cambo-les-Bains de 1896 à 1900).   Sa construction date de l’année 1923. Le docteur Dotezac, qui demeurait auparavant à la villa Cyrano,…

Jacky le félibre

Le mari de maman qui s’appelait Jacky, était félibre, c’est celui (en Occitanie) qui œuvre pour la survie de la culture occitane. C’est également lui qui fabriquait les tambourins, c’était le dernier à les faire. Il en jouait aussi. Ce sont les tambourins provençaux et non Basque. Il est plus grand et dessus c’est de…