Ascain

De son histoire ancienne nous sont parvenus des vestiges funéraires, laissés par des bergers de la Protohistoire sur les pentes de la Rhune. Le XVIIe siècle fut une période difficile pour la localité, qui eut à souffrir de l’acharnement fanatique du conseiller de Lancre, de l’occupation espagnole liée à la guerre de Trente Ans et enfin d’une guerre civile locale menée par de Chourio, natif de la commune. La Terreur entraîna la déportation d’une partie du village, alors que la guerre de succession d’Espagne vit des combats meurtriers se dérouler sur les reliefs entourant Ascain. Lors de la Seconde Guerre mondiale, le village se distingua par sa participation active à l’évasion de clandestins vers l’Espagne.

Localité agricole de 4 000 habitants qui revendique sa proximité avec la nature, Ascain voit son bassin d’emploi se développer principalement grâce au tourisme et aux activités de services. Elle a su conserver une activité d’extraction et de façonnage de pierres, qui a fait sa renommée auprès de nombreuses villes françaises.

Ascain doit également sa célébrité aux personnalités qui en sont issues ou qui l’ont appréciée. L’écrivain Pierre Loti s’y est installé pour écrire son roman Ramuntcho, faisant le lien entre la littérature et l’autre communauté forte du village constituée autour de la pelote basque. De même Jacques Chaban-Delmas s’était attaché à la localité, où il repose désormais.

Pour en savoir plus sur cette commune c’est ICI

Voici Ascain vue par ses habitants lors du passage de l’Agence Départementale du Numérique en mai 2016

 Ascain 1

Ascain 2

[Total: 1 Moyenne: 4]

Thèmes associés au témoignage:



Témoignages similaires:



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *