Coup de foudre à Biarritz.

L’histoire que vous allez lire, remonte à la deuxième guerre mondiale. Elle a marqué la vie de mon arrière grand-père. Mais elle est bien loin des conflits, des histoires sanglantes et des horreurs de cette guerre.

          « Pour cela, il faut remonter à l’été 1942. Tout a commencé sur la grande plage de Biarritz. J’avais alors 19 ans. J’étais en train de bronzer sur le sable, les pieds dans l’eau, en admirant le coucher du soleil. J’avais promis à mes parents de ne pas rentrer trop tard. Je voulus donc savoir l’heure, je demandai l’heure à la jeune et belle femme qui était assise un peu plus loin de moi. Elle me répondit aimablement, et nous commençâmes à discuter, à rire aussi. Je la trouvais très jolie. Elle avait une voix douce, et un sourire magnifique. Nous voulions nous revoir rapidement.

Ce n’est qu’une fois arrivé chez moi, que je me rendis compte que j’avais une montre à mon poignet. Après un premier rendez vous, nous nous sommes revus plus régulièrement. On allait à des bals, au théâtre… »

 Les années passèrent et en 1944, mes arrière grands parents se marièrent. Henriette, mon arrière grand-mère, était à l’époque enceinte de sa première fille. Mon arrière grand père fut muté à la Guerche-sur-l’Aubois, dans le Cher (18) ; il travaillait dans les PTT. A la fin de la guerre, ils se sont réinstallés à Biarritz.

          Aujourd’hui, mes arrière-grands-parents ont deux filles, trois petits-enfants, et six arrière petits enfants. Cette année, mes arrière-grands-parents fêtent leur 67 ans de mariage, et sont toujours aussi heureux !

[Total: 0 Moyenne: 0]

Thèmes associés au témoignage:



Témoignages similaires:



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *