L’Allemagne sous l’occupation

le

Je suis née à Montceau les Mines en 1921. Mon père était mineur de fond, le pauvre. J’ai travaillé dans une grande usine de bas, elle était très réputée dans le monde entier, ils faisaient des bas fins très réputés également. Je travaillais dans un atelier de chaussettes, nous en faisions aussi.
Je me suis mariée avec mon mari, il était policier. Nous avons été envoyé en occupation en Allemagne, nous y avons tiré 4 ans, c’était à Laichingen, je me souviens encore du nom de la ville.

Quel souvenir avez-vous de l’Allemagne sous l’occupation ?
Ce n’était pas très drôle quand il fallait passer la frontière. Nous étions en vase clos quasiment et dans un pays que nous occupions. Nous n’étions pas les bienvenus.

Vous avez eu un fils qui a failli naître en Allemagne ?
Oui, je suis venue accoucher en France car nous ne voulions pas qu’il soit allemand. S’il était né en Allemagne, nous aurions dû le déclarer là-bas. Alors je suis venue accoucher chez mes parents en France, pour qu’il soit français ! Il a 72 ans, il est né le jour du débarquement le 5 juin 1944.

Avez-vous été dans un village bombardé ?
Mon mari était fonctionnaire, policier, quand nous avons été envoyés en occupation en Allemagne, la guerre était finie, il n’y avait plus de bombardement.
Avant cette période, quand j’habitais Montceau les Mines, les usines travaillaient pour les Allemands. Toutes les nuits, les Anglais venaient bombarder les usines du Creusot.

Livret Militaire de M Desbrosses :

 

[Total: 0 Moyenne: 0]

Thèmes associés au témoignage:



Témoignages similaires:



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *