Mon métier : Plombier

le

Petit garçon de 14 ans, je pars vers ce grand collège de 400 âmes (LEP de Gélos). Ma campagne me manque, mon école aussi avec ses 30 élèves.

Le petit jeune prend une « gifle » en arrivant, me voilà intégré dans une section d’apprentissage de plombier, ouf ! Changement radical de vie, passage toutes les heures d’une classe à une autre… Terrible pour un jeune de la campagne. Que de stress, enfin je m’adapte doucement à cette nouvelle vie.

Ce beau métier, plombier : que je vais apprendre. Et oui, 3 ans, et 3 ans de plaisir. Qui a dit que les métiers manuels étaient dévalorisants ? CAP en poche, je suis « balancé » de suite dans la vie. Cette grosse entreprise qui venait de m’embaucher avait un patron qui rentrait de faire ses études aux Etats-Unis. Le courant est passé de suite entre lui et moi. Ce personnage, ce grand patron, m’a fait de suite confiance. Je suis même désigné pour réaliser des travaux un peu spéciaux au château de Pau (Plomberie Anglaise).

Puis 1968 arrive, changement pour tout et pour tous. Je rentre alors dans une société nationale de fabrique de chaudière, technicien d’abord puis responsable administratif, représentant ensuite et enfin responsable régional du groupe. Le « petit plombier » a bien évolué mais l’heure de la retraite a sonné.

Depuis vive la vie, la retraite est un temps que je vis au jour le jour et la vie est bien belle. Sachez prendre exemple sur un jeune vieux retraité qui maintenant se met de tout cœur au service des autres.

[Total: 5 Moyenne: 4.8]


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *