Le poids public (Bascule) de GER

le

Comme la plupart des villages, GER possédait son poids public (bascule) au centre du village, face à l’auberge de ma grand-mère.

Un bail était signé entre le maire et la personne adjudicataire. Il était déterminé par voie d’adjudication aux enchères publiques, sur une mise à prix fixée par avance (40 francs en 1909). Ce bail était consenti en faveur du soumissionnaire qui avait offert la plus forte somme du fermage.

Les tarifs des pesées étaient définis selon un cahier des charges rédigé en mairie.
Les gens du village et des alentours venaient peser le foin, la paille et le bétail (cochons et veaux, les jours de marché à Soumoulou, Tarbes et Morlaàs). Un ticket détaché d’un carnet à souche était remis comme preuve et servait de référence pour la vente des marchandises ou des bêtes.

Nous pesions d’abord la remorque à vide puis ils revenaient avec le chargement, on repesait afin de connaitre le poids exact du chargement.

Mon grand-père devant la bascule
[Total: 1 Moyenne: 5]

Thèmes associés au témoignage:



Témoignages similaires:



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *